Rubriques > Partenaires > Partenaires C >

Café perché à Joigny : Concert - Trio Cox et les Cigar Box - Samedi 23 septembre à 20h30

Partenaire

Du nouveau à Joigny dans la culture et la vie quotidienne

Le café associatif prend le relais du "Blues Craddle"

En juillet, le café associatif, nouvellement créé à la suite de la fermeture du Blues Craddle, accueillait Ana Larocchia, chanteuse française à la voix de velours, rappelant étonnement celle de Joan Baez autour d’un répertoire éclectique de rock anglo-saxon et de chanson française classique. Beau concert très apprécié, un public emballé par cette voix dont la chanteuse semble faire ce qu’elle veut. Peut-être est-ce dû en partie à sa formation d’improvisation chansonnière, qu’elle enseigne elle-même, parallèlement.
En août, c’était le tour de « l’écho râleur », choeur de 40 à 50 personnes, chantant a cappella du rock anglo-saxon et du rock alternatif français arrangés pour la formation a capella. Plus quelques créations « échorâleuses ».

Un bel ensemble aux costumes bigarrés, sonore, truculent, facétieux, comique, pour réveiller une belle endormie comme Joigny. La terrasse improvisée sur la place Jean de Joigny, avec l’aide de la Mairie fournissant tables et chaises, était pleine d’une population âgée au blanc cheveu pour la plupart, une haie de jeunes gens debout derrière, bouclant le périmètre le long de la rue Montant-au-palais. Le Choeur fut enchanté de l’accueil qu’on lui fit, parait-il, souhaitons qu’il revienne un jour tant sa présence a enchanté tout le monde, jeunes et moins jeunes, ce soir-là au cœur battant de la vieille ville de Joigny.

Le « Café perché » accueille en septembre le Trio Cox

Le café associatif de Joigny, désormais intitulé « le Café perché », situé 12 rue Montant-au-palais, au sommet de la rue Gabriel Cortel, dans l’immeuble à pan de bois « l’arbre de Jessé » (du XVIe siècle), accueille en ce mois de septembre un nouveau concert spécifique du Trio Cox, réuni autour de Janfi Cox, avec Evelyne Picard et Anne-Jo Ancelin. Deux musiciennes remarquables et un chanteur-guitariste hors pair.
Ce chanteur-guitariste, bluesman averti, nous propose « une sorte de voyage le long du Mississipi, de La Nouvelle Orléans à Chicago, de l’Oklaoma vers la terre promise : la Californie. Avec quelques blues au Cigar Box et à l’harmonica. ». Quelque chose comme le blues du Dust Bowl, « la Grande Dépression » autour des « Raisins de la colère » de Steinbeck à John Ford, avec le merveilleux Henri Fonda.
Janfi Cox rajoute « des incursions chez Neil Young ou Bob Dylan ou Simon et Garfunkel. Bref l’Amérique telle qu’on l’aime », dit-il pour conclure.

Programme alléchant, au cœur du « blues craddle » (le nom de l’ancien bar musical dont le « café perché » a pris la suite), justement, avec un connaisseur poussant la passion et la recherche jusqu’à créer ses fameux Cigar Box, guitares faites d’objets de récupération, parfois métalliques, parfois en bois. Il les joue en concert et, aussi surprenant que ce soit, lui, en tout cas, en sort un son superbe, très adapté au blues. Cette musique a été inventée, ne l’oublions pas, par des esclaves noirs à partir d’instruments faits de récupération. Telle en est l’origine, en tout cas. De là sont nées toutes les musiques anglo-saxonnes, à la suite, le jazz, le rock, la country, la pop et folk.

N’oublions pas le rendez-vous du mois de septembre au Café perché, en haut de la rue Cortel, sur la place Jean de Joigny, avec le Trio Cox et les Cigar Box, la meilleure occasion de les entendre vibrer en direct, entre les doigts habiles de son inventeur. Samedi 23 septembre, concert à 20h30. Peut-être prudent de venir une demi-heure avant. Qui sait ?

Le café associatif de Joigny, désormais intitulé « le Café perché »
situé 12 rue Montant-au-palais, au sommet de la rue Gabriel Cortel, dans l’immeuble à pan de bois « l’arbre de Jessé » (du XVIe siècle)
cafeassojoigny proton.me

Par Café perché à Joigny

Le lundi 18 septembre 2023

Mis à jour le 19 septembre 2023